Ce dimanche 15/11/09 les avions sur la ligne Tel Aviv – Paris sont pleins. La raison ? Le Ghota de l’industrie israélienne de la sécurité civile et militaire débarque à Paris avec armes et bagages pour participer au Salon MILIPOL qui est devenu au fil du temps l’événement cible des start-ups de l’Etat hébreu.

Ce Salon mondial des matériels, des technologies et des services dédiés à la sécurité intérieure des Etats, “Milipol”, se tiendra du 17 au 20 novembre à Paris, avec la participation de 884 exposants. Premier salon mondial en son genre, Milipol Paris permet de couvrir environ dix-huit secteurs d’activités et domaines dont la lutte contre le crime et le terrorisme, la sécurité navale, la police scientifique et technique, la biométrie, la lutte contre les armes nucléaires, radiologiques, bactériologiques et chimiques (NRBC), les forces spéciales, et la protection des frontières.

La principale nouveauté de cette édition réside dans l’existence d’un espace dédié à la prévention, à la protection et à la gestion des risques majeurs : sanitaires, environnementaux, climatiques, industriels, terroristes, indique un communiqué du ministère français de l’Intérieur.

Des produits aussi diversifiés que les uniformes et autres équipements de police, les portiques détecteurs de métaux, ou encore les caméras thermiques (grippe A) utilisées dans les aéroports, sont proposés par les exposants.

La France est devenue une plate-forme importante vers l’Europe et surtout l’Afrique. Les ingénieurs israéliens francophones récemment recrutés vont être en première ligne à Paris pour ce salon qui est réalisé sous l’égide du Ministère français de l’Intérieur. Ce salon est devenu un événement officiel, au même titre que les expositions internationales Eurosatory pour l’armement terrestre, Euronaval pour les équipements navals et le Salon de l’Aéronautique et de l’Espace de Paris-Le Bourget.

Traditionnellement avant MINIPOL, l’Ambassade d’Israël à Paris déborde d’appels d’experts israéliens qui désirent des contacts de haut niveau.—