Je veux vous parler de la crise qui est, en fait, un changement de société. Si je donnais ici tous les éléments, j'écrirai un livre. Donc pour faire simple, je vous donnerai au fil des jours, des éléments qui permettent de comprendre et surtout de faire un choix en citoyen éclairé pour 2012. Car la bagarre est lancée, même si les protagonistes s'en défendent.

Le PS et les primaires :
Pour en comprendre les enjeux, je vous donne des éléments éclairant pour comprendre ce qu'a été le résultat de 2007
.Villepin se défend de ce dont on l’accuse, les faux listings de Clearstream mais il est mis en examen, assigné à résidence et, de facto, écarté provisoirement de la vie politique. La voie est libre à droite pour Nicolas Sarkozy.

Reste à neutraliser les candidatures d’opposition. Les cotisations d’adhésion au parti socialiste sont réduites à un niveau symbolique pour attirer de nouveaux militants. Des milliers de jeunes prennent leur carte. Parmi eux, nombre sont en réalité des militants du Parti trotskiste « lambertiste » (du nom de son fondateur Pierre Lambert décédé en 2008). . Ce n’est pas la première fois que des « lambertistes » adhèrent au Parti socialiste constitué de diverses tendances. Deux célèbres anciens trostkistes Lionel Jospin (qui est devenu Premier ministre) et Jean-Christophe Cambadélis, conseiller de Dominique Strauss-Kahn et futur député de Paris sont déjà en place..

Des primaires sont organisées au sein du Parti socialiste pour désigner son candidat à l’élection présidentielle. Deux personnalités sont en concurrence : Laurent Fabius et Ségolène Royal. Seul le premier représente un danger pour Sarkozy. Dominique Strauss-Kahn entre dans la course avec pour mission d’éliminer Fabius au dernier moment. Ce qu’il sera en mesure de faire grâce aux votes des militants « lambertistes » qui portent leur suffrages non pas sur son nom, mais sur celui de Royal.
L’opération est possible parce que Strauss-Kahn est depuis longtemps un salarié aux États-Unis. Les Français ignorent qu’il donne des cours à Stanford, où il a été embauché par le prévot de l’université, Condoleezza Rice.

Dès sa prise de fonction, Nicolas Sarkozy et Condoleezza Rice remercieront Strauss-Kahn en le faisant élire à la direction du Fonds monétaire international, il avait aussi l'appui de l'U.E, un poste en or, il serait le 2ème salaire au monde.Toujours est-il que les fins de mois difficiles, les problèmes du monde du travail lui sont étrangers 

Chacun sait que le FMI met à genoux les peuples avec une politique de rigueur insoutenable par le pays auquel elle est appliquée. Se servir du FMI pour soi-disant secourir un pays de l'U.E, c'est piétiner tous les acquis sociaux obtenus en Europe enviée par les dirigeants US. Mais sur le plan politique, cette rigueur arrange les USA super endetté et qui veut conserver dans tous les domaines son leadership. Une révolte sociale en Europe ne peut qu'affaiblir celle-ci et permettrait une répression farouche, grâce à l'armée et aux milices entretenues au nom de la "sécurité" et du "combat.contre le terrorisme.

La contre-révolution est en marche et Sarkosy qu'Alain Minck  'encore un de ces intellos que les medias ont fabriqué) dit le Président lucide face à la crise, attend son heure pour confisquer le mandat présidentiel comme le font des chefs d'Etat africains auxquels l'armée française prête son concours.. Il a concentré dans ses mains tous les pouvoirs, acheté les élus dès son élection de 2007 par une augmentation de leur indemnité de 40%, la France est prête à être cueillie comme un fruit mûr. Comme les Français, en nombre, ne font pas la différence entre crise boursière et crise financière, il suffira d'une panique boursière pour qu'ils croient à la prédiction d'Attali ( encore un produit fabriqué par les médias) "Tous ruinés" pour que tout rentre dans l'ordre. Inutile d'annoncer sa candidature, il suffit de cueillir ce qui a été semé et si ça ne se fait pas, il y a mieux : un poste clé dans l'Union Européenne.