Le MRAP condamne le bombardement d'un village kurde par la TurquiE

 

Le MRAP condamne avec force  le bombardement par l'armée turque d'un village kurde, tuant 40 civils , dont de nombreux jeunes et enfants, dans la région de Sirnak.

 

Une fois encore, le gouvernement d'Ankara choisit la force armée et la répression comme seule réponse à l'exigence de respect des droits du peuple kurde. Depuis 2009, les autorités turques ont emprisonné des milliers d’intellectuels, d’élus, de militants politiques, d’écrivains, de journalistes Cette politique du pire  a pourtant  montré son échec persistant.

 

Les Kurdes de Turquie (25 millions de personnes sur les 70 millions de citoyens turcs) ne réclament rien d'autre que le respect de leurs droits fondamentaux, dans une Turquie démocratique.

 

Une solution pacifique et négociée à la question kurde est indispensable à la stabilisation d’une situation de plus en plus complexe et explosive au Moyen Orient ainsi qu’ à une véritable démocratie en Turquie. Le MRAP rappelle que cela ne pourra se faire que par la voie de la négociation.

 

Dans le même temps, l'Allemagne emprisonne, depuis le  15 décembre 2011, M. Eygup Doru alors qu'il venait de reconduire à l'aéroport Leyla Zana. M. Eygup Doru,  à qui la France a accordé le statut de réfugié politique est le représentant pour l'Europe du BDP (Parti pour la Paix et la Démocratie), parti légal, formant un groupe politique de 35 députés au sein du Parlement de Turquie. Il est également l'interlocuteur privilégié pour la question kurde des différentes instances du Parlement européen et du Conseil de l'Europe.

 

Il est urgent que l 'Union Européenne mette fin à sa politique complice concernant la question kurde. Elle doit  appliquer un embargo sur les ventes d’armes à la Turquie, cesser de poursuivre les militants kurdes  et exiger enfin un règlement pacifique de cette question dans le respect du droit international.

 

Le MRAP réaffirme au  peuple kurde, persécuté depuis des siècles, son entière solidarité.

Il en est de même du "Poète Citoyen" et de Michelle Meyer, auteure de "Questions sur le Moyen-Orient, le Kurdistan" éd. Prospective21et fondatrice Les Amis du Peuple Kurde-France.