31/12/2011 échos dans les Dernières Nouvelles d'Alsace

130 Kurdes de Strasbourg ont manifesté hier devant le Consulat de Turquie pour dénoncer les raids de I'aviation turque qui ont tué 35 civils ce mercredi dans la région d'Uludere, a indiqué Fayik Yagizay, repiésentant du BDP au Conseil de l'Europe.

Le BDP, parti pour la paix et la démocratie, est le parti qui défend l'identité kurde en Turquie. Il a 3O députés BDP au parlement, dont six en prison... Sur 98 maires du BDP élus en 2OO9, 25 ont été arrêtés et sont détenus à ce jour , poursuit le porte-parole.

Avec I'association les Amis du Peuple kurde, et le MRAP, qui étaient tous deux représentés à la manifestation, Fayik Yagizay en a appelé à l'Union Européenne, aux Etats-Unis et aux autres Etats qui soutiennent la Turquie pour qu’ls condamnent ces massacres, appliquent un embargo sur les ventes d'armes à ce pays, et suspendent leurs relations économiques avec Ankara. I

Nous ne demandons pas forcément un Etat Kurde, mais le droit à la liberté et à la démocratie, le droit de parler notre langue, de pratiquer notre culture et d'administrer nos régions de manière autonome a indiqué Fayik Yagizay, porte-parole des Kurdes.

 

 «  ER,DOGAN, ASSASSIN ! » .

  À bas le régime fasciste en Turquie

 Les slogans scandés ce vendredi après-midi? en face du Consulat de Turquie à Strasbourg étaient sans retenue. Et tranchaient avec la discipline et le calme des manifestants. Des jeunes gens avec leur keffieh,voire le drapeau kurde en écharpe, côtoyaient dans la foule massée face à une quinzaine de CRS, des familles avec enfants,' trois générations de Kurdesou sympathisants à leur cause, venus dénoncer un massacre.

Personne parmi ces militants ne croit à la thèse terroriste développée dans un premier temps par le Gouvernement et dans toutes les manifestations en Turquie, nos compatriotes

crient," le PKK (parti des ouvriers kurdes, interdit) c'est nous !"

Ca ne veut pas dire qu'ils sont terroristes, mais que le PKK, contraireme à ce qu'affirme le gouvernement, est un mouvemeirt de rêsistance populaire , avance Yurtsever Tekiner,née en France d'une maman réfugiée politique.

« Nous demandons le droit de_pratiquer notre culture »

Au-delà de son indignation, la communauté kurde bas-rhinoise était venue promouvoir à nouveau les aspirations d'un peuple écartelé entre quatre pays par le traité de Lausanne en 1923.

« Nous ne demandons pas forcément un Etat Kurde, mais le droit à la liberté et à la démocratie, le droit de parler notre langue, de pratiquer notre culture et d'administrer nos régions de manière autonome, a renchéri Fayik Yagizay, repiésentant du BDP au Conseil de l'Europe.

.Avec I'association les Amis du Peuple kurde, et le MRAP, qui étaient tous deux représentés à la manifestation et Fayik Yagizay, tous en ont appelé à l'Union européenne, aux Etats-Unis et aux autres Etats qui soutiennent la Turquie à condamner ces massacres, à appliquer un embargo sur les ventes d'armes à ce pays, et à suspendre leurs relations économiques avec Ankara. I

MSK