Comme la SDN jadis, l’ONU a la faveur de tous car son premier principe est d’éviter la guerre comme solution à un différend entre Etats. Sauf qu’avec la Première Guerre du Golfe de 1989, les USA avec l’OTAN se sont engouffrés dans une guerre qui camouflait toutes ses vues à long terme. L’Iraq était sans illusion et savait qu’une suite était programmée, elle survint en 2003 et prit le nom de Seconde Guerre du Golfe, comme ça les alliés dans l'OTAN seront solidaires dans cette aventure du va t'en guerre Georges W Bush, la guerre a un coût élevé, il y aura l'heure où tous devront payer. L’Iran a une pareille lucidité et se prépare à la guerre depius 1990. La Perse estime pouvoir résister à la première puissance du monde tout aussi bien que l’ex empire de Bao Daï. Depuis des décennies, Israël se rit de l’ONU et ne tient aucun compte des rappels à l’ordre forte du lobby déployé dans tout l’Occident et son art de mettre des siens dans les Gouvernements dans l’attente de devenir la première puissance mondiale. A l’en croire, « c’est écrit. Dieu est avec les Hébreux ».

Et depuis un temps, c’est la grande gigue, on tue un chef d’Etat parce qu’il n’est pas vraiment un copain. Que 100% de son peuple, le seul d’Afrique, ait été scolarisé est bien la preuve qu’il faut soudoyer quelques mécréants pour mettre au rncart cet insolent. En Libye, les démocrates autoproclamés ont installé une “démocratie” d'exclusion. Obama, Hollande, à la place de Sarkosy, transposent le modèle libyen en Syrie. Ils sont en lutte pour changer le régime, avec les mêmes méthodes scélérates.

Ce n'est pas facile de suivre toute l'actualité compte tenu de l'information qui nous est dispensée. Il faut des connaissances en geopolitique et en instruction civique, peu à l'honneur dans les programmes de nos écoliers, pour comprendre ce qui se joue et l'avenir qu'on nous prépare. Combien de fois dois-je entendre que les Libyens, les Syriens n'ont que ce qu'ils méritent et que ce qui se passe dans leur pays, ce n'est pas notre souci !? Oh, que si ! Nous sommes responsables de ceux que nous avons élus et donc savoir reconnaître les aberrations d'une politique étrangère qui conduit à la guerre. Notre ministre des affaires étrangères a plus souci d'Isrël que ces conflits arrangent que du pays où il participe à la gouvernance après avoir ruiné la sécurité sociale avec toutes ces maladies chroniques provoquées par la contaminaton du sang. Dans une vraie démocratie, il aurait été jugé et privé de ses rentes d'Etat pour avoir causé autant de tort aux citoyens qu'il aurait dû servir. J'aimerais voir son passeport, à savoir s'il y a la mention JUIF ce qui voudrait dire citoyen d'Israël car, dans le cas où vous ne le sauriez pas, cette démocratie est théocratique. Remarquons au passage que l'Iran est présentée comme une dictature puisque théocratie musulmane. Le Daï Lama serait un démocrate bien qu'il prône un Tibet théocratique. Les gens seraient en quête de valeurs mais avec le galimatias médiatique, comment reconnaître les valeurs véritables. La démocratie serait bien, même qu'il faut l'exporter, et, si nécessaire, avec une guerre accompagnée de services humanitaires, c'est le juif, ancien ministre Kouchner qui l'a dit.

Vous allez penser que j'exagère. Même pas. En 1968, à la veille des législatives, dans l'hôtel où j'étais descendue, il y avait une candidate R.I, républicain indépendant, parti de Giscard qui l'aidera aux élections présidentielles de 1974. Celle-ci montra, au maître d'hôtel, une carte comme quoi elle avait été colonel d'Istaël dans la Guerre des Six Jours. Le maître d'hôtel lui demanda : Si vous êtes élue, suivant les commissions où vous siégerez, vous travaillerez pour qui ? Pour la France ou pour Israël ? Elle ne répondit pas. Je n'ai jamais cessé d'y penser.

Je ne peux vous raconter tout ce qui se passe vraiment en Syrie. Aller sur les blogs: investig'ations de Michel Collon et SOS-Crise d'eva R-sistons. Je vais pourtant relater dans mon prochain doc. ce qui s'est passé à Dmeyneh en Syrie et, avec cette circonstance, conclure sur l'ONU.