Fabius au M.O, c'est inquiétant, un Juif pour traiter de la Syrie, c'est pour la France, la même débâcle financière que la contamination par le sang dont il fut le haut responsable. Avec l'Iran aux prises avec son séisme, les diplomaties s'agitent, la Syrie, privée de son allié, doit subir son coup de grâce.

Une affaire libyenne qui recommence. Qui sont ces opposants? Obama disait ne pas envoyer d'armes à ces résistants mal identifiés, et pourtant, la télé nous dit que des armes américaines passent par la Turquie pour être livrées aux opposants.

Il nous est dit aussi que 4 chiites auraient été victimes mais le lendemain ils sont indemnes. Et depuis quand, l'Occident serait protecteur des chiites? I l faut les réduire à néant puisqu'ils sont en nombre en Iran. Pas mieux les alévites, ce sont des Kurdes et la Turquie l'a déclaré haut et fort, ils sont du PKK, terroristes. Indispensable de dire cela pour camouffler la contre guérilla turque contre les Kurdes qui tue jusqu'à un vieil écrivain kurde Musa Antar. Les frontières sont des lignes disent les Kurdes et pour sauver leur peau, certains passaient en Syrie, d'autres s'y entraînaient pour la guérilla. Certes, Bel Achar n'a pas réservé de hautes fonctions à des Kurdes mais ils pouvaient vivre en Syrie dans une relative tranquillié. Le PKK est le mouvement de résistance kurde en Turquie. Dans mon livre "Questions sur le Moyen Orient, le Kurdistan", j'ai bien expliqué les différentes factions en fonction des pays. Sur le Net, j'ai pu constater que mon livre faisait autorité dans certaines universités, département oriental. Des lecteurs m'ont fait savoir qu'ils relisaient mon livre pour mieux comprendre la seconde guerre du Golfe. Pour mes livres: site Prospective21. info. Il est tout aussi bien dans la bibliothèque de Sciences Po. Paris que dans celle remarquablement fournie du Congrès américain.

En France, depuis Giscard, l'enseignement de l'histoire française est négligée alors celle des autres nations n'existe pas, c'est plus simple pour berner les citoyens qui ne comprendront rien aux enjeux internationaux. Déséquilibrer la Syrie, c'est faire exploser, le Liban, simple question d'histoire. Ce n'est pas par hasard si les Occidentaux ont fait appel à la Syrie pour qu'un semblant d'ordre existe au Liban. Puis il fallait un coup bas pour les en chasser, ces pays sont tant convoités par l'Occident.

Pour les imbéciles qui voudraient me classer dans les conspirationnistes prosyriens et anti Israël , je réponds tout de go que je suis professeur d'histoire et très férue de l'histoire des civilisations. Et mon humanisme et l'exemple de l'histoire font que j'affirme qu'il n'y a pas pire malheur pour les peuples qu'une guerre, c'est la négation de la démocratie et des droits de l'homme, arguments fallacieux pour vous faire adhérer à la guerre.