L’article d’Alain Gresh dans « le Monde Diplomatique », journal que j’apprécie de longue date, cet article est décevant compte tenu de la gravité du problème. Rien sur le jeu d'Israël et les pseudophilosophes sionistes à sa solde. Le mépris d'Israël et des USA à l'égard des décisions de l'ONU, organisme international dont le premier objectif est de s'opposer à toute guerre, et d’une manière générale, mépris des pays de l’OTAN dont la France avec son Président « normal », est un facteur de guerre éminente comme du temps du mépris d’Hitler pour la S.D.N. Aucun enseignement tiré de l’Histoire, c’est très dommageable.

 

Rien sur la Turquie, membre de l'OTAN et des USA sur le terrain turco-syrien avec leurs bases militaires.


L'exemple de la Libye n'a pas suffi? Il faudrait un CNT syrien semble espérer Gresh, BHL aurait-il déteint sur des journalistes d’un organe de presse sérieux? Très inquiétant pour la pensée française et satisfaisant pour le CRIF qui est loin de représenter tous les Juifs de France. Les chaos instaurés en Afghanistan, en Irak, en Libye et par ricochés au Mali, au Sahel par l'Occident n'ont pas suffis?


Y en a marre des mensonges: démocratie, droits de l'homme, en tant que valeurs ne s'imposent pas par des tueries. Les US finiront par faire du Proche Oingérence humanitairerient une nouvelle terre balkanique ? espéré par le pompeux BHL qui voudrait voir une solution comme au Kosovo. A quel titre, ce faquin pérore sur les ondes et est reçu à l’Elysée ? Est-ce qu'on va laisser faire au P.O. ce qui s'est fait en Europe, dans les Balkans ? Les USA sont allés jusqu’à expertiser, loin de chez eux, les bombes enrichi d’uranium appauvri, bel euphémisme, elles détruisent la santé des populations autochtones. Aucun respect pour les populations civiles. Le Nord de la Serbie fut attaqué, non pas pour son engagement dans la guerre mais zone de potentiel industriel qui faisait la richesse du pays. Ce n’est pas un dictateur qu’il faut neutraliser mais réduire à néant la richesse d’un pays afin de le mettre sous tutelle, c’est ce que l’on nomme impérialisme américain .

Je suis contre l’ingérence humanitaire, termes fourbes.» et réitérait « le rejet par le mouvement des non alignés du soi-disant droit d’intervention humanitaire qui n’a aucune base dans la Je ne soutiens aucun régime - je soutiens une politique de non ingérence, c’est-à-dire que non seulement je rejette les guerres humanitaires, mais aussi les élections achetées, les révolutions colorées, les coups d’état organisés par l’Occident etc. ; je propose que l’Occident fasse sienne la politique du mouvement des pays non alignés, qui, en 2003, peu avant l’invasion de l’Irak, souhaitait « renforcer la coopération internationale afin de résoudre les problèmes internationaux ayant un caractère humanitaire en respectant pleinement la Charte des Nations Unies  ou le droit international. » C’est la position constante de la majorité de l’humanité, de la Chine, de la Russie, de l’Inde, de l’Amérique Latine, de l’Union africaine. Quoi que vous en pensiez, cette position témoigne d’un amour pour la démocratie et le bonheur de l’humanité, humanisme authentique.