01 mai 2012

La logorrhée tourne au pugilat

Un premier mai 2012 chaud à Strasbourg et chaud sur l'écran télévisé. Des journalistes frileux qui questionnent des leaders de l'UMP sans jamais réppliquer aux mensonges les plus grossiers. Sont-ils payer pour participer à l'intox des citoyens. Ceux qui reçoivent la chaîne de la Suisse Romande peuvent juger du grand écart entre une interview menée par un journaliste suisse et un journaliste français. Les journalistes français brillent par leur absence d'objectivité,  leur soumission aux puissants et dans le cadre d'une élection... [Lire la suite]