Je publie cette lettre d'Alfred Zimmer à un adhérent d l'UMP puisque j'en partage l'analyse. Je publie sur mon blog les textes dont j'ai connaissance et dont je partage l'analyse, indépendamment de toute appartenance politique. C'est ainsi que j'ai publié l'analyse historique de Robert Grossmann dans le cadre de la fête alsacienne au sujet de la Constitution allemande de 1911 octroyée à l'Alsace Moselle. Robert Grossmann est conseiller municipal UMP;

 

Strasbourg, le 27 juin 2011

Ce n’est pas dans une association ayant un but à caractère social, culturel ou dans un débat public que je vous ai rencontré mais par hasard. Lors de nos échanges par courriers électroniques, vous avez très vite affiché votre adhésion à l’UMP puis mis en avant « La liberté ». Après un an à échanger des mails, voici ce que j’en retiens.

Vous admirez les ultra-riches, les très gros actionnaires et les grands capitaines de l’industrie et de la finance du CAC 40, de Wall Street, de Tokyo, de Hong Kong … qui ont mis en place, des USA à la Chine, en passant par la Russie d’Eltsine, le néolibéralisme économique. Ce dernier a débuté au Chili avec Pinochet en 1973 par un coup d’Etat et des privatisations, véritables cadeaux pour les très riches Chiliens et les multinationales « made in USA ». Aujourd’hui privatiser, démanteler les services publics, délocaliser, précariser, caractérise cette politique. En 35 ans la France a perdu 2.5 millions d’emplois industriels. Ces ultra-riches spéculent avec les banques sur l'alimentation, l'eau, affament et enlèvent leur dignité à une grande partie de l’humanité. Leur but est d’augmenter leurs fortunes et d’éliminer des concurrents.  Ils vendent des armes, poussent à des guerres qui se révèlent souvent longues et coûteuses. Ils font croire que leur théorie néolibérale est « naturelle », mais ils ont mis en place et acheté quantité de responsables politiques ici ou ailleurs. Cela leur permet de piller les richesses de la planète, d’appauvrir le reste de la population. La Terre va connaitre ses limites au niveau de l’agriculture, des sources d’énergie fossiles et des minerais à cause du  gaspillage organisé par les produits proposés et vendus. Les armes nucléaires menacent notre espèce. Après Tchernobyl et Fukushima, l’humanité risque des catastrophes semblables avec des effets à très long terme, des tragédies majeures à cause du réchauffement climatique, des pertes de terres cultivables et les pollutions des biens communs tels l’eau, l’air et les sols.

Voilà la situation planétaire que vos néolibéraux laissent à nos générations futures !

Vous êtes libre de soutenir les lobbies du pétrole, des pesticides, des plantes OGM, des armes, du nucléaire, leurs paradis fiscaux, les transactions financières non taxées (6 000 milliards d’euros chaque jour), « le consensus de Washington », les G8 et G20 sans légitimité, le FMI antisocial y compris en Europe, « le pacte pour l’Euro » antisocial lui-aussi, les dictateurs en Afrique et en Asie acquis au néolibéralisme, une ONU qui s’aligne sur les puissances « occidentales ».

Vous êtes libre de soutenir ce grand désordre mondial.

Lorsque nous échangions les premiers mails il y a un an, vous aviez le mérite de vous exprimer personnellement. Avec le temps, vos mails montrent que vous martelez vos vérités mais vous n’argumentez que rarement. Vous mettez rapidement fin à un débat en le déviant vers un autre.

Vous défendez, comme vous le pouvez, le chef de l’Etat à qui vous faites confiance dans sa réflexion et dans son agitation, sans voir son évolution pour se débarrasser en France des acquis du programme du Conseil National de la Résistance, de la déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948. Les baisses d’impôt accordées le plus souvent aux plus riches par Sarkozy s’élèvent à 100 milliards d’euros. La dette de la France explose ! Vous êtes libres de soutenir  les augmentations inquiétantes des gardes à vue, des quotas d’étrangers expulsés, les diversions racistes et islamophobes pour masquer l’incapacité à régler les problèmes de fond. Vous êtes outré que d’autres osent le critiquer. Vous dénigrez de façon caricaturale les associations et les personnes et vous  les accusez d’imposer « leur dictature » !  Vous oubliez les noms de ceux et de celles qui détiennent l’économie, la plupart des médias et qui nous gouvernent ! Vous  stigmatisez les pauvres accusés de tricher, vous calomniez les syndicats et les associations qui s’opposent à la politique de ces très riches. Vous faites de faux procès d’intention à ceux qui osent critiquer le Président Sarkozy ; vous les accusez de « semer le bordel » d’être « des gauchistes ». Vos affirmations dénotent  un manque d’humanité notamment pour les demandeurs d’asile qui fuient la misère et la guerre et dont bien peu proportionnellement arrivent en Europe et en France et risquent leur vie au retour après leurs expulsions. Parallèlement vous prétendez parler au nom de « la majorité des Français » mais l’opinion publique change depuis 2007 !  Sarkozy est-il encore populaire en 2011 ? Voyez les sondages !

Si vous n’avez pas pu ou su vous intéresser aux grands problèmes du monde à travers des conférences et des lectures variées, autres que celles choisies dans le  Figaro,  vous êtes probablement prisonnier de préjugés, sans peut-être vous en rendre compte.

Etre imaginatif et libre ne s’acquiert pas d’emblée et n’est facile pour personne !

Vos conseils à mon égard ne manquent pas de culot. Vous me proposiez récemment de déménager dans un pays totalitaire pour y agir en faveur de « la liberté ». Pourtant dans ces pays les adeptes du même néolibéralisme économique, que vous défendez, sévissent avec leurs tortionnaires et leurs tueurs, y compris en Russie et en Chine. Ce conseil me rappelle ces membres du FN qui disent aux immigrés, ou à ceux qu’ils croient l’être, «Vous n’aimez pas la France ? Allez voir ailleurs ou retournez chez vous !». Ce conseil me rappelle aussi ces militants du S.A.C. créé avec Pasqua,  qui en 1968 disaient aux jeunes étudiants et aux grévistes qui voulaient simplement sortir du carcan du conformisme ambiant, d’aller vivre en URSS, en Tchécoslovaquie ou en Chine !

J’ai travaillé en France et j’y reste. J’y paie des impôts, contrairement à beaucoup de financeurs et de fidèles de Sarkozy qui résident en Suisse, ou ont placé leur argent dans des paradis fiscaux, leurs tableaux de maîtres dans des coffres forts sans être taxés, spéculent directement ou indirectement à la Bourse, ou se soucient beaucoup des niches fiscales. De l’argent il y a en, mais « pas touche ! » nous explique-t-on du côté de l’UMP. Certes vous citez du côté du PS  D. Strauss-Kahn, ancien directeur du FMI. Il a vécu et vit comme un multimillionnaire mais DSK ne peut pas masquer les multimilliardaires, qui ont misé en 2007 sur Sarkozy. Derrière le mot « réformes », notre Président néolibéral cache les délocalisations, la précarisation,le travailler plus longtemps, le démantèlement des services publics.

C’est pour des valeurs humanistes, dans les associations et les débats, que je m’oppose aux idées de vos amis, à leurs plans antisociaux et liberticides, soutenant aussi les dictatures pour délocaliser leurs usines, acheter à bas prix des matières premières et vendre des armes...

Les propos racistes à la tête de l’Etat, en contradiction avec nos  lois, la Constitution et les textes du droit international, aggravent le non respect du Droit en général. Peu vous importe certaines lois, vos positions sont souvent proches de celles du FN ! Il est vrai qu’on ne voit plus trop la différence entre FN et UMP sur la soi-disant « identité nationale », l’immigration et « la sécurité » ( !), alors que ces partis contribuent à l’insécurité sociale générale.

Oui, le peuple de France a besoin d’utopies, d’idées à échanger, d’engagements pour changer un monde où la plupart des hommes sont plus que jamais méprisés et en danger. Il y a des raisons d’espérer. Qui aurait pensé, il y a un an, que le Conseil municipal de Strasbourg demanderait la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, à l’unanimité des présents, y compris de Robert Grossmann de l’UMP, ancien dirigeant de l’UJP en 1968 ?

Pour toutes ces raisons, faisons un pari, si vous le voulez : je parie qu’avant 15 ans, la grande majorité des Français aura vu clair sur ce système néolibéral, aura compris que les ultra-riches du système font payer les classes moyennes (ce qui en reste) et les pauvres,  diminuant leurs revenus, les précarisant, les jetant à la rue ….  tentant de les opposer entre eux. Les Français auront compris le rôle des dirigeants de l’UMP, du FN et de tous ceux qui sont au service des oligarques. Quels que soient les résultats des votes en 2012, les dizaines de millions de Français, amenés à une productivité croissante sans contrepartie, et stigmatisés - les plus pauvres mais aussi d’autres - sauront trouver la voie. Ils auront renforcé le secteur alternatif avec d’autres énergies, agricultures, consommations, d’autres banques éthiques comme la NEF… et trouveront le chemin vers un monde meilleur et plus juste, pour l’avenir et la vie.

Après les peuples sud-américains, tunisiens, égyptiens… le peuple de France et d’autres vont s’indigner, laisser leurs peurs de côté, et sortir de leur attentisme.

Sur Terre nous serons dans quinze ans huit milliards d’êtres humains environ ! Que pourront faire vos oligarques américains, chinois, indiens, russes ou français ? Leurs armées et leurs polices seront-elles suffisantes ?

Leur système est mondialisé mais la métamorphose ou la chute n’en sera que plus spectaculaire. 

Etes-vous prêt à parier le contraire ?

Alfred Zimmer, bénévole associatif. 

Adresse mail : alfred.zimmer16@orange.fr